Le premier jeu vidéo de l’histoire

premier jeu video de l'histoire

Savez-vous quel est le premier jeu vidéo de l’histoire ? Non, ce n’est pas Pong, comme beaucoup le pensent, mais Tennis for two. Et c’est à un physicien américain, William Higinbotham, qu’est due son invention. Le scientifique travaillait dans un laboratoire qui proposait chaque année des journées portes ouvertes au public.

Pour rendre l’événement plus fun auprès des visiteurs, il a mis au point un petit jeu qu’il a présenté au public des portes ouvertes du laboratoire le 8 octobre 1958.

À quoi ressemblait le premier jeu vidéo de l’histoire du gaming ?

Son objectif : rendre la science moins ennuyeuse

Parti du constat qu’une exposition scientifique est souvent statique et ennuyeuse, notre inventeur a cherché un moyen de la dynamiser. Pour impliquer les visiteurs et les rendre plus actifs, il a donc proposé son petit je, Tennis for two.

Son look : un oscilloscope et un ordinateur

Un écran d’oscilloscope présentait une vue en 2 dimensions d’un court de tennis. La balle était représentée par un point lumineux laissant des traces en rebondissant alternativement de chaque côté du filet. Les joueurs disposaient de contrôleurs avec boutons et cadrans rotatifs connectés à un ordinateur analogique pour gérer l’angle de la balle.

Des centaines de visiteurs, intrigués, ont fait la queue pour essayer ce drôle de jeu de tennis électronique. À ce moment-là, Higinbotham ne se doutait pas que son jeu serait précurseur dans une industrie qui, 50 ans plus tard, représenterait 4,5 milliards de dollars de ventes en 2019 en France (source : Syndicat des Éditeurs de Logiciels de Loisirs).

C’est en 1982 que le magazine Creative Computing attribue officiellement, dans l’un de ses articles, la paternité du premier jeu vidéo à Higinbotham.

Comment a été développé Tennis for two ?

La lecture du manuel de l’ordinateur analogique comme point de départ

Le « cerveau » du jeu était un petit ordinateur analogique. C’est en lisant son manuel d’utilisation qu’est venue à Higinbotham l’idée du jeu de tennis. Il y était décrit comment générer diverses courbes sur le tube cathodique d’un oscilloscope à l’aide de résistances, de relais et de condensateurs. Un exemple d’application était illustré par des trajectoires d’une balle soumise à la gravité et à la résistance au vent. Bingo ! Tennis for two était né.

Les évolutions du jeu

En 1959, les joueurs disposaient d’options supplémentaires : jouer au tennis sur la lune, avec une faible gravité, ou sur Jupiter, avec une gravité élevée.

Une gloire éphémère

Bien que précurseur des jeux vidéos que nous connaissons aujourd’hui, celui-là est vite tombé aux oubliettes. C’est en 1970 qu’il revient dans l’actualité, à l’occasion d’un procès impliquant les créateurs de Pong. Et ce n’est pas encore pour en dire du bien.

Des experts décrétèrent, durant le procès, que l’invention de Higinbotham n’était pas un jeu vidéo, car il n’utilisait pas un signal vidéo pour envoyer des données sur un écran. Il faudra attendre l’article de Creative Computing en 1982 pour qu’il retrouve une place de choix dans l’histoire du gaming.

Épilogue

Décédé en 1994, Higinbotham n’a jamais breveté son jeu vidéo qu’il n’a jamais considéré comme une invention. Même s’il l’avait fait, c’est son employeur, le gouvernement fédéral, et non lui, qui aurait touché les royalties. Il aura tout de même gagné la reconnaissance des gamers du monde entier qui prennent tous les jours plaisir à jouer aux jeux vidéos.

Evaluez cet article !
[En moyenne: 0]
Le premier jeu vidéo de l’histoire
Retour en haut
>